juillet 11, 2019

ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES

INTRODUCTION


Bonjour tout le monde, ici Felix Diamond! On est extrêmement chanceux aujourd’hui, parce qu’on met toute une fusée à l’essai! Voici: la MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES COUPÉ.


Commençons par crever l’abcès tout de suite. La MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES COUPÉ 4MATIC+ a un nom qui prend plus de temps à prononcer que le temps qu’elle met pour se rendre à 300 km/h et elle s’adresse à un public plutôt fortuné.


Ça, c’est ses points négatifs. Maintenant, passons à ses points positifs.


Ahahah quel son!!! Je vous présente le V8 bi-turbo d’AMG. 4 litres, 630 chevaux et 664 lb-pi de couple. Il est jumelé à la transmission 9 rapports AMG SPEEDSHIFT à double embrayage et délivre sa puissance aux quatre roues via le système 4MATIC+. Résultat, on se retrouve avec une voiture qui peut boucler le 0-100 km/h en 3,2 secondes, et atteindre une vitesse de pointe de 315km/h. Pour une bagnole qui pèse deux tonnes, c’est assez impressionnant!


Mais AMG n’a pas seulement travaillé sur le moteur. La voiture est hyper maniable et elle enchaine les virages plus vite que la capacité de vos yeux à transmettre l’information à votre cerveau. On bénéficie du système de « torque vectoring » au niveau du différentiel qui permet de transmettre le couple entre les roues avant et arrière, quatre roues directionnelles qui aident à faire pivoter la voiture dans les courbes plus serrées et d’énormes pneus Michelin Pilot Sport 4S, 315 à l’arrière et 275 à l’avant, qui gardent l’auto littéralement clouée au sol.


Les ingénieurs d’AMG ont aussi drastiquement renforci la rigidité du châssis en ajoutant une plaque d’aluminium sous le compartiment moteur et qui s’étend d’un bout à l’autre, et on retrouve des barres anti-torsion pratiquement partout sur la voiture. Résultat, le devant reste planté en entrée de virages et le châssis est hyper rigide en sortie de virage.


 

EXTÉRIEUR


Pour ce qui est de son look, la première chose qui frappe l’œil est certainement l’immense aileron à l’arrière de la voiture.  Elle n’est pas seulement là pour une raison esthétique, puisqu’elle permet de fournir un appui allant jusqu’à 30 kilos à haute vitesse! En dessous de l’aileron, on retrouve des phares aux DELS très minces, qui rappellent ceux de sa petite sœur à 2 portes, l’AMG GT, et 4 pots d’échappements qui offrent une tonalité différente selon le mode que vous choisissez :


Pour ce qui est des côtés, la silhouette de la GT 4 PORTES ressemble beaucoup à première vue à celle de la CLS. Par contre, quand on ouvre la valise, on réalise que c’est finalement une voiture à hayon! Une autre chose qui différencie les deux est la présence de prises d’air sur les ailes avant où on retrouve l’inscription V8 Bi-Turbo 4MATIC+. Au final, si on compare les côtés de la CLS et de la GT 4 PORTES, oui elles se ressemblent, mais la GT offre clairement une touche d’agressivité supplémentaire.


À l’avant, c’est là que la GT 4 PORTES présente sa vraie personnalité. Elle dispose de la superbe grille de calendre Panaméricaine avec ses lignes verticales. Un peu plus bas, on retrouve une prise d’air munie d’ailettes contrôlées électroniquement pour mieux canaliser l’écoulement d’air à haute vitesse, un peu comme le système DRS en F1. On obtient donc un look hyper agressif et tout aussi fonctionnel.

INTÉRIEUR


À l’intérieur, le tableau de bord découle de ce que l’on retrouve dans les classes E ou CLS avec les deux écrans de 12,3 pouces, alors que la console centrale, elle, découle plutôt de ce que l’on retrouve dans l’AMG GT 2 portes. On obtient donc vraiment le meilleur des deux mondes en bénéficiant des multiples options d’affichage de l’immenses tableau de bord et tout ce qui a trait aux modes de conduite sur les boutons de la console qui sont en fait de petits écrans tactiles dynamiques. Si on change de mode de conduite par exemple, l’icône changera sur le bouton, mais l’interface du tableau de bord aussi, ce qui est franchement très réussi de la part de Mercedes.


Sur le volant, on retrouve deux boutons à gauche qui permettent de désactiver l’anti-patinage et la fermeté de la suspension, et une petite roulette à droite, qui permet de choisir le mode de conduite que l’on veut. Présentement on est en Sport+, mais on peut aussi choisir le mode Sport, Confort ou Individuel comme dans la plupart des modèles AMG. Par contre, la version 63S offre un RACE MODE de série qui désactive pratiquement toute l’assistance électronique ET le système de traction intégral, ce qui veut dire que vous vous retrouvez avec une voiture de 630 chevaux, 100% propulsion et sans anti-patinage... Je vous conseille d’utiliser ce mode uniquement sur circuit ET SURTOUT, de prévoir au moins un train de pneus de rechange pour retourner à la maison. 


La AMG GT 4 PORTES a la capacité d’être une vraie fusée, mais elle peut aussi être plus civilisée. La suspension pneumatique s’assouplie en mode confort, la transmission enchaîne doucement les rapports et les clapets du système d’échappement se referment pour ne pas réveiller le quartier et vous permettre d’apprécier l’impressionnant système de son Burmester à 14 haut-parleurs. Vous pouvez donc vous rendre en toute quiétude à votre piste de course locale et réveiller la bête seulement une fois arrivé sur place.


ESSAI PISTE


Avant de tester les temps sur la piste, vous devez savoir que comme je vous ai mentionné tout à l’heure, ce que nous avons aujourd’hui est le modèle 63 S, soit la version la plus haut de gamme et la plus puissante. Mercedes offre également une version 63 qui développe 577 chevaux et une version 53 à moteur 6 cylindres en ligne qui développe 429 chevaux. Voyons maintenant ce qu’elle a vraiment dans le ventre!


Selon le magazine Auto Bild Sportscar, la voiture peut faire le ¼ de mile en 11 secondes pile, ce qui est hyper hyper rapide!


Temps :                       0-100 km/h :                                       1/8e de mile :


On va maintenant faire un 100km/h – 0 pour voir comment les immenses disques de 15 pouces avec étriers à 6 pistons à l’avant vont réagir pour arrêter une masse de 2 000 kilos.


Donc 100-0 km/h en X secondes, c’est tout simplement violent! Franchement WOW!


CONCLUSION


C’est donc sur ce que la capsule d’aujourd’hui se termine, malheureusement. AMG ont littéralement créé un monstre qui partage sans aucun doute l’ADN de la fameuse 300 SEL 6,8L 1971 et du célèbre Hammer de 1986. Je suis certain que comme ses prédécesseurs, elle deviendra elle aussi un classique au fil du temps puisqu’elle est complètement hors norme et ô combien plus brutale que ce que les manufacturiers concurrents proposent. Je peux vous garantir que j’ai pas du tout envie d’aller retourner les clés, mais bon, j’ai pas trop le choix!


Alors si vous avez des questions n’hésitez pas à les laisser en commentaires, et si vous avez apprécié cette vidéo, n’oubliez pas de cliquer sur « J’aime ». On se revoit bientôt, pour une prochaine capsule.

ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 1
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 2
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 3
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 4
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 5
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 6
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 7
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 8
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 9
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 10
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 11
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 12
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 13
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 14
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 15
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 16
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 17
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 18
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 19
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 20
ESSAI MERCEDES AMG GT63 S 4 PORTES - 21
Voir le modèle Prendre rendez-vous